Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Rechercher
Pas encore membre? Enregistrez-vous ici

Share this Article
X
lepeltje

Il mâche, il mord : bébé découvre un nouvel univers gustatif !

 

Depuis sa naissance, bébé se nourrit exclusivement de lait. En diversifiant son alimentation, je l'initie non seulement à d’autres saveurs, mais également à des textures inédites. Une révolution !

Jeudi, 10 décembre, 2015 - 13:05

Dans l’évolution de bébé, tous les progrès sont interdépendants ! Après quelques mois, sa petite bouche est capable d'accepter une autre alimentation que le lait. Aujourd’hui, votre petit glouton est enfin prêt à découvrir non seulement de nouvelles textures mais aussi des saveurs insoupçonnées. Une expérience pour le moins déroutante qui va bouleverser ses premiers repères !

Mastiquer : une étape indispensable au développement de bébé

Si téter est un réflexe, la mastication résulte d’un apprentissage qui démarre aux alentours de quatre mois et se peaufine jusqu’à un an environ. C’est pourquoi il est impossible pour un nourrisson d’avaler quoi que ce soit d'autre que le lait au cours de son premier trimestre de vie. Sa petite langue repousse instinctivement tout aliment solide. Vers 5 mois, un nouveau monde s’ouvre à votre bambin. Chaque progrès va en entraîner un autre, façon poupées russes ! Il découvre d’abord qu’il peut sucer, mâchouiller et garder un morceau dans la bouche. Des nouvelles sensations qu’il va d’emblée adorer… normalement !
 
Environ deux mois plus tard, son évolution psychomotrice et l’apparition des premières dents lui permettent de mordre. Grâce à cette nouvelle aptitude, les muscles de ses joues, de ses lèvres et de son pharynx se renforcent. Il fait l’étonnante expérience de la destruction d’aliments dans sa bouche.
 
Son « moi gustatif » démarre sa construction.Bientôt, il sera en mesure de manger des petits morceaux. Pendant que bébé perfectionne sa mastication, ses mâchoires s’étirent et se modèlent. Si la diversification se déroule progressivement, il fera moins d’otites et, plus tard, fréquentera moins les cabinets d’orthodontie. Un bonheur ne venant jamais seul, c’est au cours de cet apprentissage de la mastication que votre petit ange parviendra à tenir une cuillère et son biberon tout seul. A vous de le guider dans ses premiers pas vers l’indépendance alimentaire.

Comment s’y prendre entre 5 et 12 mois : le stimuler, sans forcer

Ça y est : bébé est fin prêt pour explorer de nouveaux horizons gustatifs. Tiraillé entre sa curiosité et sa crainte de la nouveauté, votre bébé fera sans doute des débuts timides dans le monde culinaire. Votre feuille de route : respecter chaque étape de sa maturation et ne jamais le forcer.

  • A partir de 6 mois : vous lui proposerez des textures finement mixées, lisses, encore proches de celle du lait. Histoire de faire une transition en douceur.
  • Vers 7-8 mois : on troque le lisse pour le mouliné qui texturise davantage les purées de fruits et de légumes
  • Dès 9 mois : on passe aux choses sérieuses avec des petits morceaux cuits ou crus comme par exemple des pâtes « alphabet », des petits dés de pommes de terre cuites, du riz fondant, … des légumes et des fruits cuits ou crus. Mixez encore les poissons et les viandes car leur texture plus fibreuse est encore ardue à mâcher.
  • Dès 12 mois : c’est le grand jeu ! L’assiette se compose de petits morceaux de consistance plus ou moins épaisse et croquante. Ecrasez des aliments à la fourchette, proposez des rondelles de carottes cuites, des cubes de betteraves, des dés de tomate sans peau… Mais prudence : votre « grand » ne mange toujours pas comme un adulte. Ne forcez pas sur les protéines - viandes et poissons - (2 cuillères à soupe/jour), privilégiez le lait de croissance, les laitages et les céréales.

Et bébé dans tout ça ?

Même en vous y prenant dans les règles de l’art, votre bébé va vouloir mettre son grain de sel. Quelques conseils :

  • Pour aider votre futur gastronome à différencier les textures :
  1. Proposez-lui une partie du repas mixée, l’autre moulinée ou avec des morceaux, selon l’âge.
  2. Laissez (ponctuellement !) votre enfant toucher les aliments avec ses mains pour qu’il développe tous ses sens.
  • Bébé n’aime pas une texture : attendez quelques jours et réitérez l’expérience avec un autre aliment.
  • Bébé refuse de goûter un nouvel aliment : ne le forcez pas à manger. Si la diversification est un peu laborieuse, rien ne presse. Ne faites pas du repas un enjeu affectif (proscrire les « mange pour faire plaisir à maman ») ni un rapport de force. Votre bébé a peut-être besoin de temps pour s’accoutumer à toutes ces nouveautés !

Important :
Ne tardez pas à introduire le mouliné. En mixant tout trop longtemps, votre enfant aura un mal fou à accepter ensuite des textures plus « résistantes ».
Quand vous passez aux morceaux, vérifiez qu’ils ne soient pas durs ou trop gros. Une « fausse route » est vite arrivée !

Cécile, maman de Clara, 8 mois

"J'avais peur que mon bébé s'étouffe avec ses premiers morceaux… en fait, il a tourné sa bouchée 5 fois dans sa bouche, l'air étonné, et il a fini par avaler, plutôt satisfait… et moi très rassurée !"

Lire plus

Rejoignez le Nestlé Baby Club

La tranquillité d'esprit pour les parents à portée de clic.

  • Recevez des produits et des échantillons gratuits
  • Faites des économiesFaites des économies
  • Bénéficiez d'outils interactifs pratiquesBénéficiez d'outils interactifs pratiques
  • Profitez de menus et de recettesProfitez de menus et de recettes

S'inscrire maintenant !

A voir aussi