Arrow backLanguage
Article
Add this post to favorites

Tout ce qu’il faut savoir sur les premières bouchées !

Lorsque vous introduisez, « l’alimentation solide », votre enfant découvre un tout nouveau monde, avec plein de saveurs et de textures. Que pouvez-vous faire pour que cette phase soit une réussite ?

Ça y est, votre bout’chou n’est déjà plus un tout petit bébé et est prêt à manger comme un grand ! En introduisant « l’alimentation solide », votre enfant va découvrir un tout nouveau monde, rempli de saveurs et de textures. Lisez nos conseils pour la diversification alimentaire de votre bébé soit une réussite.


Votre bébé s'affirme en mangeant

Vous attendiez avec impatience cette première cuillère de purée de carottes pour faire LA photo incontournable. Mais pour un bébé, il s’agit de bien plus que ça. C’est un réel changement !
Jusqu’à présent, votre enfant connaissait seulement le lait maternel ou le lait premier-âge. Mais grâce à toutes ces nouvelles saveurs et textures, votre enfant va apprendre petit à petit qu’il est capable de prendre des décisions (« j’aime ça » / « je n’aime pas ça ») et qu’il a sa propre personnalité. Très rapidement, il va comprendre que l’alimentation est associée à « Moi ».
L’introduction d’aliments solides constitue une phase importante dans le développement de son autonomie.
Les aliments qu’il apprécie, petit, seront ceux qu’il préférera une fois adulte ! Pour votre enfant, il s’agit donc d’une première étape vers le monde des « grandes personnes ». 

 

La toute première bouchée : à quoi s'attendre ?

La première bouchée est un moment inoubliable et ce pour beaucoup de raisons. N’oubliez donc pas de la préparer avec soin et et n’oubliez pas d’avoir votre appareil photo sous la main, lorsque vous asseyez votre enfant pour la première fois à table !

Sachez néanmoins qu’il est possible que ce moment particulier ne réponde pas entièrement à vos attentes. Par exemple, il se peut que votre enfant ne fasse rien d’autre que sucer la cuillère ; mais voyez ceci comme une victoire car il comprend déjà qu’il faut la mettre en bouche !
Vous pouvez soit opter pour une forme plus épaisse de nourriture (bouillie ou purée), soit utiliser l’eau des légumes pour rendre la purée plus liquide. 
Pour les bébés qui aiment manger vite, par eux-mêmes ou qui ne veulent pas utiliser la cuillère, testez la méthode de la diversification menée par l’enfant. Avec cette approche, les bébés attrapent les aliments coupés en gros morceaux et les portent eux-mêmes à leur bouche, leur permettant de gérer leur repas de manière autonome. 

Enfin, si votre bébé garde la bouche fermée et que vous n’arrivez pas à le convaincre, ne vous en faites pas et recommencez plus tard. 

Conseil : Pour votre petit, même la cuillère est une expérience étrange. Achetez donc une cuillère spéciale pour bébé, fabriquée en plastique (pas en métal) qui est agréable au toucher. 
Consultez notre liste des indispensables pour débuter la diversification alimentaire 

 

JE N’AIME PAS CA !

Malgré tous vos efforts, votre amour et votre imagination, il est possible que votre enfant refuse résolument la nourriture. C’est ce qu’on appelle une néophobie alimentaire, soit un refus de certaines sortes de nouveaux aliments. Cela commence souvent vers 2 ans pour culminer entre 4 et 7 ans. Il peut y avoir plusieurs causes au refus de nourriture de votre enfant. Soit il s’agit d’un moyen de se faire entendre, soit de l’expression de ses goûts personnels, soit votre enfant a peur de goûter de nouvelles choses, etc. Plus tôt on varie les aliments avant l’âge de 2 ans, moins l’enfant risque de développer une néophobie alimentaire. Stimulez donc autant que possible la sensibilité gustative dès la prise de l’alimentation solide et votre enfant raffolera alors tout autant de brocoli que de biscuits – promis !

Quand commencer la diversification alimentaire ? 

Il est généralement conseillé d’attendre que votre bébé ait au moins 4 mois avant d’introduire de la nourriture solide, car c’est seulement à partir de cet âge que son système digestif est suffisamment développé pour digérer d’autres aliments que le lait. Cependant, tout est une question de goûts personnels et chaque bébé réagira différemment.
Certains bébés aiment bien se mettre à table avec toute la famille pour faire le « show » depuis leur chaise haute alors que d’autres n’aiment pas ça. Chaque enfant est unique. Et n’oubliez pas que pour l’instant, le lait maternel ou les biberons restent la source alimentaire principale de votre bébé (minimum 500 ml par jour). 

À moins que votre médecin ou un spécialiste de la santé vous donne son accord, assurez-vous que votre bébé est prêt pour la diversification alimentaire en repérant quelques signes : 

•    Il se tient assis sans aide.
•    Il tient bien sa tête et est capable de faire « non » de la tête. 
•    Il démontre de l’intérêt pour ce que vous mangez. 
•    Il est capable d’attraper des aliments et de les porter à la bouche. 
•    Il semble de moins en moins rassasié par son biberon ou par les tétées.

 

Comment commencer la diversification alimentaire ?

Un bébé mange ses premières bouchées avec Nestlé Baby&Me

 

Maintenant que les bases sont posées, c’est parti pour la première purée ! Alors, comment vous y prendre ? Lorsque vous débutez la diversification alimentaire de bébé, commencez avec un seul aliment à la fois afin de lui faire découvrir le goût et la saveur de chaque aliment séparément. Cette méthode permet également de repérer d’éventuelles allergies alimentaires.
En termes de quantité, les premières bouchées devront se limiter à de petites quantités (environ une cuillère à café). Vous pourrez ensuite augmenter graduellement jusqu’à obtenir un à deux repas par jour.
Vous pouvez opter pour des fruits ou des légumes comme première bouchée, c’est votre choix, les deux sont possibles ! Toutefois, votre bébé ne s’habituera pas immédiatement à la nourriture solide, prenez donc le temps.


Par quel légume commencer ?

Les légumes sont un grand classique pour débuter la diversification alimentaire ! Vous pouvez introduire, par exemple, des carottes, courgettes et haricots verts sous forme de purée ou même de soupe. Si vous préparez vous-même la purée pour bébé, n’oubliez pas de faire bouillir les légumes ou de les cuire à la vapeur sans ajouter de sel, de sucre ou de graisse. Mixez les légumes jusqu’à ce qu’ils soient mous et qu’il n’y ait plus de grumeaux dans la purée. 

 

Par quel fruit commencer ? 

Les fruits à privilégier sont les pommes, bananes, pêches, poires, etc. Vous pouvez les donner sous forme de compote, de purée ou dans des gourdes, faites maison ou déjà prêtes à la consommation comme les petits pots bébé et gourdes Nestlé Baby Fruit. 

 

Introduction des céréales pour bébé

L’introduction de céréales infantiles est possible pour les jeunes enfants lorsqu’elles sont ajoutées aux biberons de lait du matin et/ou du soir. Elles permettent en effet de rendre le biberon un peu plus rassasiant.

Un bébé mange ses premières bouchées avec Nestlé Baby&Me

 

Retrouvez dans notre guide de l’alimentation de bébé les menus types recommandés selon l'âge de votre bébé.
 

Quel repas pour un bébé de 6 mois ?

À partir du 6e mois, votre tout petit va devenir carnivore ! En effet, c’est à cet âge que vous pouvez commencer à introduire progressivement la viande maigre cuite, le poisson (de préférence un filet de poisson frais et sans arête), et les œufs. Vous devrez, bien entendu, les réduire en purée ou les écraser finement.

La quantité de protéines (œufs, viande) que votre bébé peut manger entre 6 et 8 mois correspond à environ 2 cuillères à café de poisson ou de viande ou un demi-œuf dur; ce qui revient à plus ou moins 10 grammes par jour. Son appareil digestif ne peut en effet pas encore gérer plus que cette quantité de protéines.
Pour apporter l’énergie nécessaire au développement de votre bébé, vous pouvez compléter avec des panades contenant des céréales infantiles.

 

Quel repas pour un bébé de 8/12 mois à 36 mois ?


Un bébé mange une recette de Nestlé Baby&Me

Donnez pendant cette phase encore 2 à 3 portions de produits laitiers (lait, boisson yaourt, laitages comme Nestlé Yogolino) mais certainement pas plus. Les produits laitiers remplissent rapidement l’estomac de votre enfant et il n’aura alors plus faim pour les délicieux repas que vous lui avez préparé.

Votre enfant mange à présent chaque jour différents types d’aliments, répartis sur 3 repas par jour et maximum 4 en-cas :

•    Les féculents sont présents dans les pâtes, le riz cuit, les pommes de terre écrasées, etc.
•    Viande et poisson : remplacez de temps en temps la viande et le poisson par un œuf dur. La quantité de protéines recommandée pour les bébés de 6 mois jusqu’à 11 mois inclus est de 1,2 g de protéines par kilo du poids total de votre bébé;
à partir de 12 mois c’est environ 0,9 g par kilo du poids total de votre bébé. Si l’on fait le calcul, cela revient à environ 10 g de protéines par jour.
•    Vous pouvez donner des légumineuses telles que des lentilles cuites à partir de 12 mois.
•    Introduisez les fruits et légumes, crus et râpés, et certaines variétés de fruits tropicaux (ananas, mangue, kiwi) à partir de 12 mois.
•    Par ailleurs, à partir de l’âge de 12 mois, votre enfant a même le droit de manger du … chocolat ! Il est toutefois conseillé de ne lui en donner qu’à des occasions particulières pour qu’il ne s’habitue pas trop au goût et n’en devienne pas aussi addict que vous !

Votre petit va vite devenir un vrai gourmand, essayez donc de varier la texture des aliments. À cet âge, vous ne devez plus tout mixer mais vous pouvez également donner la nourriture sous forme de petits morceaux. Utilisez peu de sel et de sucre lorsque vous cuisinez et ne mettez pas trop de produits frits ou gras au menu. Si vous préparez vous-même les repas de votre bébé, veuillez ajouter de l’huile de colza après la cuisson ; celle-ci contient beaucoup d’acides gras essentiels (omega-3 et omega-6) qui sont bons pour le développement de votre bébé.

Que faut-il lui donner à boire ? Et bien, l’eau reste de ce qu’il y a de meilleur !

 

 

Et si mon bébé ne veut pas manger ? 

Malgré tous vos efforts, votre amour et votre imagination, il est possible que votre enfant refuse résolument la nourriture.
C’est ce qu’on appelle une néophobie alimentaire, soit un refus de certaines sortes de nouveaux aliments. Cela commence souvent vers 2 ans pour culminer entre 4 et 7 ans. Il peut y avoir plusieurs causes au refus de nourriture de votre enfant. Soit il s’agit d’un moyen de se faire entendre, soit de l’expression de ses goûts personnels, soit votre enfant a peur de goûter de nouvelles choses, etc.
Plus tôt vous varierez les aliments avant l’âge de 2 ans, moins l’enfant risquera de développer une néophobie alimentaire. Stimulez donc autant que possible sa sensibilité gustative dès l’introduction de la prise d’alimentation solide et votre enfant raffolera alors tout autant de brocoli que de biscuits – promis !  

 

Diversification alimentaire : témoignages des parents

Chantal, maman de Julian (15 mois)

« Chaque fois que Julian est assis dans sa chaise haute pour son repas, il crie « avioooon ! » alors je sais que je vais devoir faire des loopings et des atterrissages d’urgence pendant 20 minutes ! Quand il viendra me dire dans 18 ans qu’il veut devenir pilote, je saurai en tous les cas d’où ça vient ! »

 

Écoutez notre podcast sur l'alimentation de bébé

Source : https://www.one.be/public/0-1-an/alimentation/premiers-repas/

- NOS RECETTES POUR BÉBÉ -

Une maman prépare un repas pour bébé avec une recette de Nestlé Baby&Me

Des repas pour bébé fait maison avec amour

Des recettes pour bébé de purées, panades, compotes, soupes, gratins, desserts et bien d‘autres.

- BABY&ME TALKS -

Des experts parlent de nutrition infantile – Nestlé Baby&Me

Épisodes nutrition

Nos experts répondent à toutes vos questions sur la nutrition infantile dans des vidéos claires et captivantes.

Rejoignez le Nestlé Baby&Me Club

MVP Logo
  • Écrivez à Nestlé Baby - Icône

    Restez informé

    Des contenus personnalisés selon l'âge de votre enfant 

  • Podcast & vidéos

    Podcasts & vidéos

    Découvrez les conseils & témoignages des parents et des experts

  • Réductions et cadeaux

    Recevez toute l'année des réductions et surprises

  • Outils interactifs

    Profitez d'outils pratiques qui vous accompagnent de la grossesse à l'entrée à l'école

Search icon

Vous n'avez toujours pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez notre moteur de recherche. Nous vous répondrons avec plaisir.