Arrow backLangue
Article
Add this post to favorites

Flexitarisme : les bienfaits pour mon bébé

Aujourd’hui, de nombreux parents diminuent leur consommation de viande, de poissons ou autres produits issu de l’élevage des animaux. Ce choix peut être motivé par la volonté d’avoir un impact positif sur l’environnement, d’améliorer son état de santé ou encore pour des raisons éthiques. Mais est-ce aussi une option à envisager pour mon bébé? Est-ce un mode alimentaire qui lui est adapté, bon pour son développement ?

3 mins de lecture

Le flexitarisme, c’est quoi?

Contrairement au végétalisme ou au végétarianisme, le flexitarisme n’interdit aucun aliment. C’est un mode alimentaire qui consiste à diminuer sa consommation de viande, ou poisson sans pour autant l’abandonner totalement. On remplace alors certains repas classiques avec des alternatives végétariennes ou végétales, 3 ou 4 fois dans la semaine. C’est une alimentation riche en fruits et légumes, avec une petite part en moins de produits issus de l’élevage des animaux. Il repose sur la variété des aliments pour remplacer, de temps en temps, les protéines animales par des protéines végétales.

 

Quels en sont les bénéfices?

Le flexitarisme peut permettre d’avoir un impact positif sur l’environnement, notamment en diminuant les émissions de CO2 liées à la production de viande. D’autre part, il peut, à long terme, être bénéfique pour la santé : en effet, certains produits végétaux contiennent moins de cholestérol et plus de fibres que la viande, le poisson ou les œufs. De plus, les fruits et les légumes contiennent une grande partie des vitamines et micro-nutriments dont nous avons besoin pour être en bonne santé.

 

Bébé peut-il être flexitarien?

Jusqu’à 6 mois, le régime alimentaire de bébé est composé exclusivement de lait. Mais, à partir de cette période, on peut débuter la diversification alimentaire. Cela signifie qu’on peut, petit à petit, introduire d’autres aliments et d’autres textures au menu de bébé.  C’est une étape qui est cruciale : elle influencera ses habitudes alimentaires et ses goûts pour le reste de sa vie.

Si on remplace, durant cette étape, certains repas classiques par des alternatives végétariennes ou végétales, cela peut être une bonne manière de lui faire découvrir de nouvelles saveurs tout en lui apportant une grande diversité de nutriments et de vitamines. Il faudra cependant garder un apport hebdomadaire en protéines animales suffisant afin d’éviter d’éventuelles carences. Vous l’avez compris, le flexitarisme est une option parfaitement saine pour votre bébé s’il s’insère dans une alimentation variée.  Pour préserver la planète et avoir un bébé en pleine santé, l’idéal est d’intégrer 2 à 3 repas végétaux dans son menu de la semaine.

 

Quelles alternatives végétales donner à mon bébé ?

Outre les fruits et légumes, vous pouvez intégrer à son menu des sources de protéines végétales de qualité, comme les lentilles, le boulgour, le quinoa ou encore les pois chiches. Veillez à cuire ces aliments de manière à ce qu’ils soient faciles à mâcher et avaler pour votre bébé, en fonction de son âge.

 

Besoin d’inspiration? Découvrez ici une recette de plat végétal adapté à bébé :

[VIDEO::http://www.youtube.com/watch?v=xddlrbEk6DI::aVideoStyle]

 

 

Pas le temps de cuisiner ? Vous pouvez trouver des repas équilibrés et biologiques dans les magasins. Ils constituent un moyen idéal d'initier votre bébé à des repas à base de plantes de manière équilibrée. Faites en sorte que ça ait bon goût !