Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Rechercher
Pas encore membre? Enregistrez-vous ici
Share this Article
X
Baby borst

Quand j'allaite, qu'est-ce que je mets dans mon assiette?

 

Je suis tentée de « manger pour deux », d’éviter le chou et de boire beaucoup de lait. J’ai tout bon ou je suis à côté de la plaque ? J’ai besoin de conseils pour faire le tri entre les idées reçues et les vraies recommandations nutritionnelles.

Jeudi, 10 décembre, 2015 - 13:05

En allaitant, vous n’échapperez pas au « évite à tout prix l’oignon et l’ail qui donnent un mauvais goût à ton lait », ou, pire, « boit de la bière, c’est bon pour ta lactation». Aucune de ces injonctions n’a de sens ; non seulement la production de lait maternel dépend avant tout de la qualité de la succion de votre bébé, mais en plus les aliments que vous allez manger vont donner un petit goût particulier à votre lait et, du coup, participer à l'éveil du goût de votre enfant !
Vous n'aurez donc pas besoin d’être calée en diététique pour bien manger pendant votre allaitement. Le bon sens prévaut. Concrètement : variez vos apports en légumes et fruits, en viandes et poissons, en féculents et en laitages. Sans oublier votre ration quotidienne de lipides. Et évitez l’alcool. Les points clés à retenir.


L'équilibre c'est la variété !

Inutile de doubler le contenu de votre assiette sous prétexte que vous allaitez ! Mangez à votre faim et en vous faisant plaisir, sans focaliser sur votre poids. La dépense énergétique de l’allaitement vous aidera progressivement à retrouver la ligne, sans régime. Il suffit que votre alimentation fasse la part belle, et en quantité suffisante :

  • Aux légumes, fruits à chaque repas, pour les vitamines, minéraux pour une alimentation équilibrée
  • Aux féculents, sous forme de pâtes, riz, pain complet, légumes secs ou céréales, pour l'énergie longue durée. A consommer à chaque repas.
  • Aux protéines. 2 portions/jour de viandes, de poissons ou d’œufs.
  • Avec 3 ou 4 portions/jour de fromage, lait, yaourt, fromage blanc pour le calcium, vous faites du bien à vos os.
  • Aux matières grasses dont il importe de varier l’origine (beurre, huile d’olive, de colza, de noix, etc.) pour les apports en Oméga 3 et Oméga 6 indispensables au développement neurologique de votre bébé.
  • Croquez également quelques fruits secs (comme la figue), amandes, noix… pour leurs apports en magnésium.
  • Enfin, n'oubliez jamais de beaucoup boire, au minimum 1.5 litre par jour.

Pensez à prendre un « quatre-heures » pour ne pas vous ruer sur les chips ou le pain à 18h00. Idéalement il est composé d'un produit laitier pour le calcium, d'un produit céréalier pour l'énergie longue durée, d'un fruit pour les fibres et vitamines et d'une boisson pour l'hydratation !


Quelques idées ?

  • Du muesli + 1 compote de fruits + 1 yaourt nature + 1 tasse de thé
  • 2 tranches de pain complet + 1 portion de fromage + 1 orange + 1 tasse de café décaféiné
  • 2 biscuits type Petit Beurre + 2 tranches d'ananas + 1 grand bol de thé au lait.

 

Conseils et astuces

  • Préparez-vous un grand verre d’eau à chaque tétée.
  • Un apport suffisant en vitamines et minéraux est important. Mangez tous les jours des fruits et légumes.
  • La prise de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments à titre complémentaire durant la période d’allaitement peut contribuer à couvrir vos besoins accrus. Demandez conseil à votre médecin.

Et pour avoir beaucoup de lait ?

Si bébé tète correctement en vidant bien le ou les seins à chaque fois, votre production de lait sera au top. Autre point essentiel pour la lactation : beaucoup de repos entre deux tétées, avoir confiance en vous et en votre tout-petit. Et boire à votre soif, en priorité de l’eau ou des tisanes, par exemple de verveine, de fenouil ou d’anis, qui contribueraient à doper la production de lait.


Pour Bébé, on évite…

D’abord et avant tout, l’alcool que vous consommez passe directement dans votre lait et peut donc perturber le développement de Bébé. A proscrire tout au long de l’allaitement. Vous avez bu une coupe de champagne pour fêter la naissance ? Pas de panique : attendez quelques heures avant de nourrir votre bébé. Mettez aussi la pédale douce sur les excitants comme le café et le thé.
Enfin, soyez particulièrement vigilante aux médicaments que vous pourriez prendre notamment les antitussifs, les corticoïdes et certains antibiotiques. Reportez-vous aux notices à l'intérieur. De façon générale, lorsque l'on allaite, on évite absolument l'automédication et on demande conseil au gynécologue, pédiatre ou au médecin traitant !

Astrid, maman de Damien 2 mois et demi, et de Sophie 4 ans

Le petit truc à savoir : «J’ai constaté avec mon premier enfant que, faute de temps et d'organisation, mon alimentation n’était pas loin du… n'importe quoi ! ! Du coup, pour mon deuxième, j’ai planifié deux semaines de menus et remplis le réfrigérateur et le congélateur avec tout ce qu’il faut pour manger sain et délicieux ! »

Lire plus

Rejoignez le Nestlé Baby Club

La tranquillité d'esprit pour les parents à portée de clic.

  • Recevez des produits et des échantillons gratuits
  • Faites des économiesFaites des économies
  • Bénéficiez d'outils interactifs pratiquesBénéficiez d'outils interactifs pratiques
  • Profitez de menus et de recettesGeniet van tientallen originele menu's en recepten

S'inscrire maintenant !

A voir aussi