Arrow backLangue
Grossesse
Article
Add this post to favorites

J'ai les solutions aux tracas de l'allaitement

Nourrir son enfant au sein n’est pas toujours chose simple. Quels sont les moyens de surmonter tous les obstacles classiques ?

4 mins de lecture Dec 10, 2015

Crevasses, engorgements, mastites… Derrière ces termes anxiogènes, se cachent les désagréments les plus courants qui peuvent perturber l’allaitement. Votre bébé peut également soudainement accélérer le rythme de ses tétées. Ou au contraire refuser le sein. Pas de panique toutefois, à chaque obstacle, sa parade.

Crevasses

  • Qu’est-ce que c’est ? Ces petites fissures ou gerçures sur le mamelon résultent d’une mauvaise position de la bouche du bébé lors de la tétée. Sans conséquence pour l’enfant mais très douloureuses pour la maman, elles constituent une des principales raison de l’arrêt de l’allaitement les premiers jours et semaines.
  • Que faire ? S’assurer que le mamelon est bien positionné vers le haut du palais et que la bouche du bébé englobe une bonne partie de l'aréole. Les gestes utiles : sécher les seins après chaque tétée avec une compresse stérile. Déposer quelques gouttes de son lait sur les zones abîmées. Celui-ci possède en effet un pouvoir cicatrisant. Utiliser des coussinets jetables à changer si nécessaire toutes les heures pour que les mamelons restent au sec. Et surtout utiliser une crème hydratante spécifique (généralement à base de lanoline) qui vous sera conseillée à la maternité. Si les crevasses persistent après une dizaine de jours d’allaitement, consulter un médecin.

Engorgement

  • Qu’est-ce que c’est ? Une accumulation de lait dans la glande mammaire. Vous pouvez même vous sentir fiévreuse. Le sein est gonflé, dur, douloureux, souvent rougeâtre. Le mamelon peut être aplati, ce qui complique la prise du sein pour l’enfant et favorise les crevasses !
  • Que faire ? Le seul traitement efficace, favoriser l’écoulement du lait par tous les moyens possibles (tétées à volonté, utilisation d'un tire-lait pour "vider" le sein, massage sous une douche chaude). En appliquant une compresse froide entre les tétées, vous diminuerez le gonflement (œdème) et la douleur. Et bien sûr, veillez à ce que votre soutien gorge d'allaitement soit à la bonne taille et ne vous comprime pas trop. Si cela ne suffit pas : demandez conseil auprès du personnel de la maternité ou des professionnels compétents. A savoir : toute douleur ou tension du sein doit vous inciter à augmenter la fréquence des tétées pour éviter l’évolution de l’engorgement vers une mastite.

Mastites

  • Qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une inflammation due à une stagnation de lait dans le sein. Les signes caractéristiques : fièvre, douleurs musculaires, zone du sein dure et parfois rouge, grande fatigue. Les principales causes : le bébé ne tète pas assez souvent ou assez longtemps et le sein ne se vide pas suffisamment, la production lactée est surabondante, ou encore un canal lactifère est bouché. Ecoutez-votre corps car une mastite mal soignée peut parfois évoluer en abcès.
  • Que faire ? Faire téter votre bébé aussi souvent que nécessaire, sans minuter l’allaitement. Drainer le sein manuellement. Masser la zone douloureuse, pendant et après la tétée, en partant de la cage thoracique et allant vers le mamelon. Se reposer. Si au bout de huit à vingt-quatre heures les symptômes persistent et/ou si vous avez de la fièvre, consultez rapidement un médecin.

Bébé veut tout le temps téter !

C’est normal, a fortiori les premières semaines qui constituent pour l’enfant et la maman une période d’apprentissage de l’allaitement … dont le succès dépend notamment des tétées "à volonté" ! En moyenne, un nourrisson peut téter de 8 à 12 fois par 24h. S'il réclame toutes les heures, soyez à sa disposition. Cela ne durera généralement que quelques jours, le temps nécessaire pour faire évoluer la composition du lait selon ses nouveaux besoins nutritionnels. N’oubliez pas non plus que lorsque votre bébé tète, il comble sa faim, mais pas seulement. Il développe tous ses sens (goût, odorat, toucher), se fait plaisir et se sécurise. L’allaitement prend son rythme de croisière au bout d’environ 6 à 8 semaines. Ayez confiance en vous et en votre enfant.

Bébé refuse le sein

Ce comportement passager peut avoir différentes causes et n’a rien à voir avec votre production ou la qualité de votre lait. Le plus important : rester détendue (pas facile mais indispensable !). En refusant de téter, votre bébé exprime peut-être une peur (une réaction vive de votre part quand il prend le mamelon par exemple), une douleur (otite, poussée dentaire, aphtes…) ou un étonnement (vous avez changé de crème hydratante et vos seins n’ont plus la même odeur). En l’espace d’un ou deux jours, tout revient normalement dans l’ordre. Un bébé ne se laissera jamais mourir de faim. Si la situation persiste consultez rapidement votre pédiatre.

banner mpi checklist

Les bons gestes pour vos seins

Avant chaque tétée :

  • se laver les mains
  • brumisation du mamelon puis séchage précautionneux avec une compresse stérile


Après la tétée :

  • brumisation du mamelon puis séchage précautionneux avec une compresse stérile
  • massage et hydratation à l'aide d’une crème appropriée, notamment si vous avez des crevasses

Rejoignez le Nestlé Baby&Me Club

MVP Logo
  • Contenu personnalisé

    Profitez de contenus personalisés selon l'âge de votre enfant

  • Conseils et astuces

    Découvrez nos conseils de nos nutritionnistes et les astuces d'autres parents

  • Réductions et cadeaux

    Recevez toute l'année des réductions et surprises

  • Outils interactifs

    Profitez d'outils pratiques qui vous accompagnent de la grossesse à l'entrée à l'école

Search icon

Vous n'avez toujours pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez notre moteur de recherche. Nous vous répondrons avec plaisir.