Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Rechercher
Pas encore membre? Enregistrez-vous ici
Share this Article
X
Zwanger fruit

Mais pourquoi ai-je envie de fraises?

 

Hier, j'ai encore craqué sur le pot de confiture ! Je m'étais pourtant juré de ne plus recommencer… Ce matin, c'est l'odeur des toasts qui m'a retourné l'estomac. 'Gargantua', c'est le nouveau sobriquet que m'a donné mon homme. Très drôle ! Mais pourquoi donc ai-je ces fringales et ces dégoûts ?

Jeudi, 10 décembre, 2015 - 13:05

Toutes les femmes enceintes peuvent en témoigner : elles éprouvent de véritables envies quasiment irrépressibles de manger, parfois jusqu'à la boulimie. Selon certaines théories, elles seraient une manière pour l’organisme de satisfaire ses besoins et donc d’éviter les carences. Ainsi, l’envie de viande rouge traduirait une carence en fer, l’envie de chocolat un besoin de magnésium… L’idée est séduisante, mais pas forcément exacte ! En fait ce seraient plutôt les hormones (encore elles !) qui sèmeraient la zizanie dans nos habitudes alimentaires.

Les hormones, mes meilleures ennemies

Indispensables pour le bon déroulement de la grossesse et garantissant les échanges entre le placenta et le fœtus, les hormones vous jouent bien des tours. A commencer par l'odorat et le goût, altérés par l’augmentation de la concentration d’œstrogènes. Résultat : vous pouvez tout à fait prendre goût à des aliments que vous détestiez, ou être rebutée par certaines odeurs pourtant banales. Rassurez-vous : cela ne dure souvent que le temps du premier trimestre !

Quant aux fringales, elles permettraient de prévenir l’hypoglycémie, phénomène auquel une femme est plus sensible pendant la grossesse. A moins que tous ces phénomènes ne soient qu’une manière de traduire un besoin accru d’attention de la part de la future maman. Vous l’aurez compris : les causes des fringales, envies et autres dégoûts sont encore bien mystérieuses !

Comment je gère mes envies et fringales ?

Céder à ses envies et s’offrir une tarte aux fraises n’est pas interdit, au contraire ! C’est sans gravité si vous conservez une alimentation variée et équilibrée, si vous ne craquez pas constamment pour des aliments trop riches en sucres et en graisses, si votre courbe de poids reste normale, et si vous ne grignotez pas à tout bout de champ.

Pour contrer envies et fringales, la meilleure solution reste de faire trois repas équilibrés par jour, et de vous accorder une à deux collations : à 11h et/ou à 16h. Privilégiez les féculents (céréales complètes, pain complet, légumes secs…) qui libèrent leur énergie longue durée et rassasient bien. Si vous devez surveiller votre poids, prenez l’habitude de garder votre dessert pour le goûter par exemple.

Et surtout, ne vous privez pas. Vous pouvez rester gourmande et vous accorder des petits plaisirs… dans la limite du raisonnable évidemment !

Karine, maman d’Arthur, d'Emma et de Théo.

« Pendant ma troisième grossesse, j'ai totalement régressé… Je ne voulais manger que des aliments simples, genre purée, jambon, croque-monsieur, pâtes au beurre (ah les pâtes alphabets des premiers mois !). Du coup, je préparais les mêmes repas pour mes enfants et moi. A table, mon mari nous regardait attendri, mais un peu perplexe quand même ! »

Lire plus

Rejoignez le Nestlé Baby Club

La tranquillité d'esprit pour les parents à portée de clic.

  • Recevez des produits et des échantillons gratuits
  • Faites des économies
  • Bénéficiez d'outils interactifs pratiques
  • Geniet van tientallen originele menu's en recepten

S'inscrire maintenant !

A voir aussi