Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Rechercher
Pas encore membre? Enregistrez-vous ici

Histoire

Comment tout a commencé

1814 – 1860 : De préparateur en pharmacie à pionnier industriel

Henri Nestlé – le fondateur du groupe Nestlé – est né le 10 août 1814 en Allemagne. Il est le onzième d’une famille de quatorze enfants. La moitié de ses frères et sœurs sont morts avant d’atteindre l’âge adulte. Ces nombreux décès, ainsi que la personnalité de son père, entrepreneur fort conscient de l’évolution que traversait le monde, ont profondément marqué Henri.

Au dix-neuvième siècle, l’Europe connaissait une mortalité infantile importante. Celle-ci était notamment causée par l’absence d’aliments spécifiques pour nourrissons. Finalement, c’est Henri Nestlé, chimiste suisse, qui a mis au point un produit de substitution à base de lait de vache, de blé et de sucre pour les mères ne pouvant allaiter leur enfant. La Farine Lactée Henri Nestlé fût une avancée révolutionnaire qui a permis de faire reculer la mortalité néonatale. Un an plus tard, ce produit, précurseur de l’alimentation actuelle pour nourrissons, était déjà disponible dans une grande partie de l’Europe. C’était le début du développement de l’entreprise Nestlé en tant que premier producteur d’aliments pour nourrissons et bébés.

Après avoir travaillé un certain temps dans une pharmacie, Henri étudie la chimie, la biologie et le latin. Ensuite, il passe son examen de préparateur en pharmacie en 1939 à Lausanne en Suisse et il reste dans cette ville. Pendant plus de 20 ans, il fait des recherches pour découvrir des solutions pour la vie « moderne », telles que l’eau minérale et des lampadaires à gaz. Son épouse Clémentine a également une influence positive sur son travail de recherche, car elle le soutient et elle s’implique dans ses activités. Comme ils ne peuvent pas avoir d’enfants, ils finissent par adopter une jeune orpheline, Emma.

1860 – 1890 : Henri Nestlé a développé la première alimentation spécifique pour nourrissons

En 1860, la production industrielle de nourriture en est encore à ses débuts. Mais le monde a évolué avec l’arrivée du rail, l’urbanisation et le pouvoir d’achat qui est à la hausse. La production alimentaire continue également à se développer.

A l’époque, on sait déjà que le lait maternel est sain pour les bébés. Toutefois, en raison de différentes maladies, les mères, souvent, doivent avoir recours à d’autres solutions, telles que le lait d’animaux. Celui-ci a notamment comme désavantage qu’il est difficile à digérer par les enfants. A l’époque on ne dispose pas encore de toutes les informations sur l’hygiène. Le lait d’animaux est en fait dangereux pour les enfants (la mortalité infantile augmente de 15-20%).

En 1875, Henri Nestlé vend son entreprise pour créer la « Société Farine Lactée Henri Nestlé ». Une entreprise qui aujourd’hui encore est réputée pour son innovation, sa puissance et ses recherches pour assurer la sécurité optimale des produits alimentaires pour bébés. La « Farine Lactée » de Nestlé n’a gagné pas moins de quarante prix ! Le prix le plus important est celui de l’Exposition Mondiale à Paris de 1889.
En 1868, Henri Nestlé a commencé à utiliser l’emblème familial pour son entreprise : une branche de chêne avec trois jeunes oiseaux qui sont nourris par leur mère. Jusqu’à ce jour, cet emblème représente toujours le logo de Nestlé.

1880 – 1918 : Naissance de l’entreprise Nestlé

Depuis le début, l’entreprise Nestlé n’a cessé de se développer afin d’améliorer en permanence la qualité de ses produits, en prodiguant des conseils aux fermiers, en effectuant des contrôles sur l’alimentation des animaux et en inspectant la propreté des étables et des fermes laitières.

Très rapidement, Nestlé s’est étendue et a créée des usines dans d’autres pays. Les premières implantations en dehors de la Suisse ont lieu en Norvège, puis aux Etats-Unis en 1900, au Royaume-Uni en 1901, en Allemagne, en Espagne etc. Très rapidement le lait en poudre de Nestlé est en vente dans le monde entier. Nestlé investit de plus en plus dans des campagnes de communication pour promouvoir ses produits auprès du grand public. La société donne également des conseils à des parents ayant des enfants en bas âge pour leur faciliter la vie de tous les jours.

1918 – 1945 : L’entre-deux-guerres

De nombreuses usines Nestlé sont fermées pendant la Première Guerre mondiale. Pendant les années difficiles d’après-guerre, Nestlé se concentre sur ses nouveaux clients à l’aide de campagnes de communication innovantes et créatives.

Nestlé met au point le Pelargon en 1934. C’est le premier lait pour bébés qui parvient à soulager les problèmes intestinaux des bébés. Pelargon est le produit le plus ancien de la gamme d’aliments pour nourrissons de Nestlé. Bien entendu, ce produit n’a cessé de connaître des améliorations.

Jusqu’au début du 20ième siècle, les biberons ne sont jamais stérilisés et le premier réfrigérateur date d’après la Première Guerre mondiale (1922).

Entre les deux Guerres mondiales, Nestlé organise des concours bébés et prends des photos des gagnants. C’est l’occasion pour André Wilquin, un dessinateur d’affiches connu de cette époque, de mettre ses talents au service de la marque en illustrant les bébés lauréats. L’une de ces illustrations a même été reprise sur les camions de Nestlé.

1945 – 1962 : Le babyboum

Après la Deuxième Guerre mondiale, Nestlé a joué un rôle actif dans la reconstruction. Elle a notamment ouvert de nouveaux laboratoires. Un taux de natalité élevé caractérise la période après-guerre. C’est grâce notamment à ce phénomène que le lait en poudre de Nestlé connaît un grand essor.