Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Rechercher
Pas encore membre? Enregistrez-vous ici
Share this Article
X
mama knuffelt baby

Tout sur faire les nuits à partir de 12 mois

 

Le sommeil est important pour la croissance et pour le développement de votre tout-petit. Souvent, à partir d’un an, les enfants ont du mal à se séparer de leurs parents quand c’est l’heure d’aller au lit. Un rituel du coucher peut cependant aider.

Jeudi, 10 décembre, 2015 - 13:05

Parfois, les enfants de cet âge ne veulent pas dormir parce qu’ils préfèrent rester auprès de leur maman. Votre enfant dort environ 13 à 15 heures par jour. Et la plupart des enfants ont encore longtemps besoin de deux siestes par jour. Petit à petit, ils évoluent vers une sieste par jour, qu’ils font en général au début de l’après-midi.

Un rituel du coucher indique clairement à votre enfant qu’il est temps de regagner son lit et en effet, votre petit qui grandit a, avant tout, besoin de clarté. Celui-ci donne les limites et offre la sécurité. Lisez-lui une histoire avant qu’il aille dormir, allumez une veilleuse et terminez le rituel par une chanson et/ou un bisou, puis, quittez la chambre. Ce n’est pas grave du tout si votre enfant pleure un peu. Car votre petit souhaite avant tout que vous restiez avec lui. C’est normal à cet âge.

Pourtant, votre enfant devra apprendre à rester seul pour (continuer à) dormir. Même s’il ne fait pas encore ses nuits. Attendez cinq minutes, avant d’aller voir si tout se passe bien. Mais ne vous attardez pas. Ne sortez pas votre enfant de son lit, ne le prenez pas dans vos bras pour éviter que votre enfant pense : « youpi ! Je vais pouvoir le faire plus souvent ». Soyez gentil mais ferme. Ne vous fâchez pas. Une voix fâchée ne fera qu’exciter votre enfant et ne l’aidera pas à s’endormir. Restez donc calme et dites-lui qu’il est grand temps de dormir.

A partir de 2 ans, une autre émotion que l’angoisse de séparation peut se manifester. Cette émotion s’appelle : « je n’ai pas envie ». C’est la fameuse « période du non ». Quand c’est l’heure de se coucher elle surgit sous forme de colères et de crises. Si votre enfant ne fait pas bien ses nuits, essayez alors d’éviter qu’il soit énervé (la nuit comme le jour). Un enfant de 2 ans vit beaucoup de choses, se développe énormément et ne trouve pas toujours le calme et la sérénité nécessaires pour faire ses nuits. Là encore, il faut suivre la consigne : soyez positif mais ferme. Expliquez-lui comment vous souhaitez qu’il se conduise et récompensez tout bon comportement.

Conseils pour faire dormir votre bébé :

  • Si votre enfant ne veut pas se coucher, mettez-le au lit tout de même. Il a besoin de dormir pour ne pas être épuisé. Les enfants qui sont trop fatigués au moment de se coucher ont plus de mal à s’endormir.

Barbara (31)

« Sébastien a presque un an, et cette semaine nous devons pour la première fois réveiller notre petit bonhomme le matin. Nous espérons que cette nouvelle phase va se poursuivre longtemps encore. En fait, ce ne sont que des phases à parcourir. Les deux premiers mois il n’a presque pas dormi et il pleurait sans cesse ; je ne parvenais pas à faire quoi que ce soit et j’étais encore en pyjama à 13.00 heures. C’était vraiment épuisant. Toute la journée, j’avais l’impression d’être en décalage horaire. Notre petit bonhomme était lui aussi très fatigué. Nous lui avons acheté un sac de couchage et nous avons veillé à ce qu’il dorme uniquement dans sa chambre pour récupérer et plus dans le parc ni dans nos bras. Dès que nous prenions son sac de couchage, il se préparait déjà, en mettant les bras le long du corps, il l’adorait et cela l’apaisait. Vers 4 mois, nous avons enfin réussi à établir une routine. Il est encore trop tôt pour parler de repos, car il est impossible de se reposer avec un nourrisson de quelques mois. Puis, c’est son schéma alimentaire et/ou ses habitudes de sommeil qui ont changé et donc il a fallu chercher un nouveau rythme. Ensuite, il n’a plus su dormir sans tétine, et donc, on passe désormais toute la soirée et la nuit à chercher la tétine. Un conseil : mettez assez de tétines dans son lit ou dans sa chambre à coucher pour ne pas devoir chercher la tétine en plein milieu de la nuit. Les poussées dentaires, les rhumes, … bref la première année n’a pas été de tout repos. Finalement, le jeu en vaut la chandelle, et on oublie vite les moments difficiles. Maintenant, avant même de s’en rendre compte, on doit le réveiller le matin, sinon on arrive en retard au travail. »

Lire plus

Rejoignez le Nestlé Baby Club

La tranquillité d'esprit pour les parents à portée de clic.

  • Recevez des produits et des échantillons gratuits
  • Faites des économiesFaites des économies
  • Bénéficiez d'outils interactifs pratiquesBénéficiez d'outils interactifs pratiques
  • Profitez de menus et de recettesGeniet van tientallen originele menu's en recepten

S'inscrire maintenant !

A voir aussi