Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Rechercher
Pas encore membre? Enregistrez-vous ici
Share this Article
X
Tijd voor fles

C'est le moment du sevrage !

 

Après 6 mois à vivre en symbiose et au même rythme que mon bébé, comment vais-je réussir à gérer l’introduction du lait infantile ? Je suis un peu triste, mais ça va aller !

Mercredi, 16 mars, 2016 - 14:50

Le passage à l’allaitement mixte (allaitement + biberon) ou au sevrage (100 % de biberon au lait infantile) se prépare plusieurs semaines à l’avance. Car bébé rechignera peut-être à boire avec une tétine, en tout point différente de l’odeur, de la douceur et de la chaleur des seins. Quant à maman, elle aura sans doute besoin de quelques jours pour s’habituer à cette nouvelle dimension de sa relation maternelle. Les deux mots-clés pour traverser cette période délicate mais charnière : patience et douceur.

Quand le biberon fait son apparition …

Il sépare pour la 2ème fois la mère de son enfant. C’est en quelque sorte la coupure du "cordon lacté". Mais aussi indispensable que soit cette étape pour la maturation psychoaffective de bébé, le sevrage peut être un moment délicat. Pas facile en effet de rompre le charme de la relation fusionnelle de l’allaitement qui prolonge celle de la grossesse. Ni celui de toute puissance pour bébé. Pas toujours facile non plus pour lui d’abandonner le confort "sur-mesure" du téton au profit de la tétine en caoutchouc ou en silicone. Il faut réapprendre à téter, apprendre à manger hors des bras protecteurs de maman, à faire son rot. Bref, des changements qui perturbent le rassurant train-train quotidien de bébé depuis sa naissance. Quant à maman, elle doit gérer l’adaptation de sa lactation à l’arrivée du biberon, en évitant engorgement et mastite. Tout un programme !

Quand faire la transition ?

Pas de moment idéal, que des cas particuliers. Vous devez bientôt reprendre le travail, votre conjoint souhaite donner à manger à son bébé, vous devez prendre des médicaments incompatibles avec l’allaitement… le sevrage partiel ou total est une décision de couple. Plus le passage du lait maternel au lait infantile s’anticipera, mieux il se passera. La reprise du travail constitue à ce titre une période favorable. On démarre le sevrage environ une quinzaine de jours à l’avance afin d’avoir le temps de s’accoutumer à ces nouvelles habitudes.


Quel est le rôle du père ?

Sa mission est primordiale : il incarne l’indépendance et l’ouverture vers le monde. Il lui incombe donc de faciliter la séparation tant physique que symbolique de la mère et de l’enfant. En assumant son rôle de tiers entre les deux, il équilibre une relation maman - bébé qui pourrait être trop exclusive ! Au moment du sevrage, il joue donc un rôle de régulateur, d’accompagnateur et de consolateur afin que la famille – et la fratrie quand elle existe – chemine vers cette nouvelle étape clé.

Un sevrage progressif

Certains bébés acceptent facilement cette transition vers l’autonomie, d’autres moins. Le secret : procéder progressivement au changement, avec douceur. Cela peut paraître inutile, mais expliquez à l’enfant ce qui se passe : "tu vas manger comme un grand", "maman est toujours là"...

  • Comment faire ? Pendant quelques jours, remplacez d’abord la tétée la moins abondante par un biberon (idéalement de votre lait maternel), puis augmentez petit à petit la cadence (voir encadré) en conservant la tétée du soir, aussi nourrissante qu’apaisante. Remplacez ensuite les biberons de lait maternel par du lait infantile (choisi selon les conseils de votre pédiatre) en alternance avec vos tétées… Voilà un allaitement mixte qui se passe bien et va sereinement vous emmener vers un sevrage réussi !
  • Bébé refuse obstinément de boire à la tétine : changez de modèle, testez différentes vitesses de débit afin de trouver ce qui lui convient le mieux. Rien n’y fait, il pleure beaucoup et réclame le sein. Ne vous affolez pas, c’est normal. Demandez au papa ou à une tierce personne de lui donner à manger, l'odeur de sa maman peut perturber bébé pendant quelques temps. Ou encore recommencez l’allaitement exclusif quelques jours et proposez de nouveau un biberon.
  • Le sevrage est difficile : vous pouvez faire appel aux conseils d’une sage-femme, de votre médecin ou d’une association spécialisée.

A savoir : en sevrant votre enfant progressivement, il est inutile de prendre un traitement pour stopper la lactation.

Example de transition au biberon en 15 jours

  • Pendant 3 ou 4 jours : remplacer la tétée de l’après-midi par un biberon de lait maternel.
  • Les 3 ou 4 jours suivants : remplacer la tétée de la matinée et celle de l’après-midi en passant au lait infantile. Demandez conseil à votre pédiatre ou à votre médecin).
  • Les 3 ou 4 jours suivants : remplacer les tétées de la matinée, de midi et de l’après-midi.
  • Les jours suivants : remplacer la tétée du matin et/ou du soir (selon que vous souhaitez garder cette tétée, même après la reprise du travail) et celles de la matinée, de midi et de l’après-midi.

Lire plus

Rejoignez le Nestlé Baby Club

La tranquillité d'esprit pour les parents à portée de clic.

  • Recevez des produits et des échantillons gratuits
  • Faites des économies
  • Bénéficiez d'outils interactifs pratiquesBénéficiez d'outils interactifs pratiques
  • Profitez de menus et de recettesGeniet van tientallen originele menu's en recepten

S'inscrire maintenant !

A voir aussi