Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Rechercher
Pas encore membre? Enregistrez-vous ici
Share this Article
X
papa kust kindje

Ma femme a décidé d'allaiter !

 

Voir un bébé téter est une image forte, alors imaginez quand il s'agit de votre propre femme et de votre premier bébé ! La première fois, j’ai presque pleuré (je dis « presque » parce que je suis un mec quand même). Je suis peut-être trop sensible mais j’assume. Et puis j’ai envie de participer aussi. Il n’y a pas de raison pour que la maman fasse tout le travail.

Jeudi, 10 décembre, 2015 - 13:05

Allaiter, c’est une décision qu’on a prise à deux. J’étais fier qu’elle me demande mon avis même si je suis sûr qu’elle aurait fait comme elle voulait de toute façon. Résultat maintenant je me sens impliqué ! Je dois avouer que je suis un peu jaloux parfois mais je suis content d’être présent dans ces moments inoubliables

Ma femme est devenue une maman

Les seins, c’est avant tout des objets de désir, et maintenant ils nourrissent mon petit bébé. Le changement n’a pas été facile pour moi. Quand j’ai vu mon bébé accroché au sein de ma femme, j’ai ressenti un sentiment de jalousie et d’exclusion. En plus, comme ses seins sont trop sensibles à cause de l’allaitement, je n’ai plus le droit de les toucher. Pourquoi je suis puni ? Je n’ai rien fait moi !

Au début ce n’était donc pas évident de les voir tous les 2 dans un état de béatitude totale. Et puis, assez rapidement, ça m’a attendri, je me suis investi et j’ai trouvé ma place. Maintenant, quand je vois ma femme allaiter notre bébé, je trouve ça vraiment beau.

J'assure et je rassure

Pour ne pas me sentir exclu et avoir l’impression de servir à rien, je suis devenu le facilitateur des tétées. Je l’aide à s’installer confortablement, j’essaye de créer un environnement agréable. Parfois je la prends même dans mes bras, ce contact me donne l’impression qu’on allaite tous les 2. Enfin n’exagérons rien !

Quant aux petits tracas de l'allaitement, je suis devenu incollable (les tétées à rallonge ou désordonnées, les montées de lait, les crevasses, etc.). Je sais que ma compagne se met la pression parfois et ne se sent pas toujours à la hauteur mais moi je suis là pour la rassurer, la faire relativiser et lui donner confiance en elle.

Le sevrage : mission accomplie !

Notre bébé a déjà 7 mois, et le sevrage, ce n’est pas évident. Ma femme a peur de ne plus être aussi proche de son bébé et le vit très mal. Tous les 2 vont devoir changer leurs habitudes. Maintenant, je peux prendre le relais en donnant les biberons. La première fois, j’étais drôlement stressé, j’avais peur de mal faire. Et puis j’ai pris mes repères et aujourd’hui c’est ma femme qui nous regarde avec des yeux attendris quand je le nourris.

Lire plus

Rejoignez le Nestlé Baby Club

La tranquillité d'esprit pour les parents à portée de clic.

  • Recevez des produits et des échantillons gratuits
  • Faites des économies
  • Bénéficiez d'outils interactifs pratiques
  • Geniet van tientallen originele menu's en recepten

S'inscrire maintenant !

A voir aussi