Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Rechercher
Pas encore membre? Enregistrez-vous ici
Share this Article
X
snijden

Mon bébé a-t-il tout ce qu'il lui faut pour bien grandir?

 

Pour une bonne croissance, mon bébé a besoin d'une alimentation équilibrée. Fer, fluor, vitamine D, vitamine K… je suis un peu perdue. Comment être sûre de bien le nourrir ?

Jeudi, 10 décembre, 2015 - 13:05

S’il n’y avait qu’un message à retenir ce serait celui-là : une alimentation équilibrée et variée faisant la part belle aux laitages, aux fruits et aux légumes apporte quotidiennement la juste ration de nutriments indispensables à la croissance des enfants (… et des adultes !). D’accord, mais bébé chipote devant une purée de haricots verts ou devant sa compote d’abricots. A-t-il suffisamment de vitamines et d’oligoéléments pour bien grandir ? Et les compléments vitaminés, pourquoi mon pédiatre lui en a-t-il donné ? Les réponses à vos principales questions.

Une santé de fer !

Le fer permet de fabriquer l’hémoglobine qui elle-même fait circuler l’oxygène dans le sang. Un manque de cet oligoélément peut provoquer soit une anémie, soit un risque de moindre résistance aux infections (notamment ORL). Poids stagnant, teint et lèvres pâles, irritabilité et pleurs inhabituels, manque d’appétit voire refus de boire et de manger, voilà les signes d'une carence.
Pour éviter cela, quelques conseils :

  • Allaiter car le fer est naturellement présent dans le lait maternel si la maman mange équilibré.
  • Au fil de la diversification alimentaire, inscrire chaque semaine au menu de bébé : de la viande rouge (en respectant scrupuleusement les quantités adaptées à son âge car un excès de protéines serait néfaste pour sa santé), de l’œuf cuit, les légumes riches en fer (épinards, brocolis, pois verts, haricots, …), des légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots secs, …), les céréales (pâtes, riz et pain complet), des fruits frais et secs écrasés (raisins, figues, pruneaux…).

Pour les bébés prématurés : un complément peut être nécessaire jusqu’à l’âge de un an. Votre pédiatre vous conseillera.
 
Le saviez-vous ? Pour favoriser l’absorption du fer, associez dans l’assiette des aliments riches en vitamine C. Exemple purée d'épinards au citron, salade de lentilles et petits dés d'orange…

Le Fluor, l'allié de ses quenottes

Cet oligoélément contribue à la croissance des os, renforce l’émail des futures dents tout en prévenant les caries. La minéralisation de la dentition temporaire se fait déjà in utero, il n’est donc pas nécessaire de donner un supplément de fluor durant la première année de vie. Coté hygiène dentaire, sachez qu'en règle générale, on commence à brosser les petites dents de bébé dès l’apparition de la première dent, avec une petite brosse adaptée à son âge, douce, ergonomique et… rigolote et ne pas oublier un dentifrice adapté à son âge, qui contient peu de fluor!

Vitamine D pour des os costauds

La vitamine D permet au calcium de bien se fixer sur les os, pour des os solides et en bonne santé. Chez les petits enfants, une carence peut provoquer des retards de croissance. Où la trouver ? Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas l’alimentation qui couvre 100 % des besoins. Le corps en fabrique la majeure partie grâce aux rayons du soleil ! D’où l’importance de la petite promenade quotidienne au grand air, en prenant soin de protéger bébé des UVA-UVB avec un chapeau, des lunettes et des vêtements qui couvrent ses bras et ses jambes.
Le coup de pouce est aussi dans l’assiette !
Quelques aliments sont riches en vitamine D. A inscrire au menu de bébé si celui-ci n'y est pas allergique :

  • les œufs (en général, bébé adore le manger à la petite cuillère),
  • les poissons gras (maquereau, sardine, saumon, hareng, d’abord mixés dans la purée puis en petits morceaux,
  • le foie, par exemple en hachis Parmentier.

Quid du lait ?

Et oui, même s'il a toutes les vertus, votre lait maternel ne contient pas assez de vitamine D ! C’est pourquoi les pédiatres prescrivent généralement des gouttes en complément pour tous les nourrissons durant la première année de vie.

Vitamine K, elle est indispensable !

Produite par les bactéries de l’intestin, cette vitamine participe au processus de coagulation du sang. Chez le nourrisson, il peut exister des carences. C'est pourquoi, à la naissance et au troisième jour, le nouveau-né reçoit automatiquement à la maternité une dose de vitamine K ainsi que chez son pédiatre lors du contrôle à un mois de vie. Le petit « plus » : quasiment tous les légumes verts, notamment les épinards et les choux, les poissons et le foie contiennent de la vitamine K.

Charlotte, maman de Florence (3 ans) en de Jen (8 mois)
« Pour être certaine que les filles ont bien leur dose de vitamines, notamment D et K, et de fluor, j’ai scotché sur le réfrigérateur tous les aliments qui en sont riches. Du coup, je peux facilement les cuisiner tous régulièrement »

Lire plus

Rejoignez le Nestlé Baby Club

La tranquillité d'esprit pour les parents à portée de clic.

  • Recevez des produits et des échantillons gratuits
  • Faites des économiesFaites des économies
  • Bénéficiez d'outils interactifs pratiquesBénéficiez d'outils interactifs pratiques
  • Profitez de menus et de recettesProfitez de menus et de recettes

S'inscrire maintenant !

A voir aussi